autres

Fuck Black Friday

    Le ‘Black Friday’ approche à grands pas et c’est l’occasion pour moi de vous dire que CRASH, une fois n’est pas coutume, ne participera pas à cette mascarade. Pour ceux qui ne connaissent pas, le ‘Black Friday’ nous vient tout droit des Etats-Unis et c’est le jour qui marque le début des soldes avant les fêtes de fin d’année. C’est un phénomène relativement nouveau en Suisse mais qui va très vites’établir comme une nouvelle norme. Cette pure invention commerciale marque donc le début de cette période si chère aux grosses enseignes, histoire d’écouler leur stock gigantesque (tout ce qui ne se vend pas, qui est vieux de trois collections et qu’ils font passer pour de la nouveauté ou pire encore les nouveautés qu’ils bradent aussitôt mis dans les rayons).

    Alors bien sûr, vous me direz que les promotions c’est génial! Le souci, c’est que tout ceci fait un mal fou à toute l’industrie et qu’on donne un terrible exemple aux nouvelles générations qui ne se posent plus de questions quand ils consomment. Acheter le moins cher et en plus de quantité possible! Peu importe la qualité, peu importe à qui va cet argent, peu importe les conditions dans lesquelles ont été fabriqués les vêtements, chaussures et j’en passe.

    Le ‘Black Friday’ et les soldes (toujours plus agressives) me font me poser plusieurs questions. Tout d’abord, la valeur à laquelle sont vendus les articles. Pas plus tard qu’il y quelques mois, une grande enseigne qui vend des articles de sport a été accusée de gonfler ses prix de base pour faire croire à des soldes alors qu’en réalité les clients payaient le prix normal. Lorsqu’on voit des rabais de 70%, il est important de se poser la question suivante: ‘est-ce que je ne me fais pas avoir (pour rester poli!) lorsque j’achète cet article sans remise?’. Bien sûr, on liquide du stock, on encaisse du cash… Mais qui en 2016 peut se permettre de vendre à perte? Car à ce tarif, croyez-moi, on ne parle même plus de rentrer dans ses frais.

    Oublions quelques instants l’argent pour se poser une autre question (à mon sens la plus importante): la valeur intrinsèque de la marchandise. Chez CRASH, on sélectionne avec soin chaque marque, on développe une relation de confiance avec les créateurs/fournisseurs et on met tout notre coeur pour que vous, au bout de la chaîne, vous ressentiez cette passion. Certains articles que nous vendons ont nécessité des dizaines d’heures de réflexion, de brouillons, de dessins, pour finir sur vos épaules. Pour quelle raison un t-shirt se retrouverait d’un seul coup imputé de la moitié de sa valeur?

    Alors non, pour toutes ces raisons et parce que nous croyons au potentiel de chacun de nos articles, CRASH ne participera pas au ‘Black Friday’ ni aux soldes de fin d’année. Ce qui ne veut pas dire que nous ne baissons pas nos prix pour certaines occasions. Il nous arrive régulièrement de remercier nos clients pour leur fidélité avec des promotions ou marquer le coup pour des fins de série. Mais il nous apparaît important de nous démarquer de cette nouvelle mouvance car on a beaucoup trop de respect pour ce que nous vendons et encore plus pour vous!

    Sur ce, on vous informe quand même que le ‘Black Friday’ aura lieu le 25 novembre prochain et qu’on a ouï dire que la plupart des grands magasins (sans parler d’internet) vont brader l’entier de leur stock. Nous, on vous attend le lendemain de cette journée de débauche; on organise le lancement de la nouvelle collection d’un jeune créateur lausannois. Chacun son truc!